BDSM et développement personnel

Lâcher prise

Ce terme, nous le retrouvons très souvent lorsque nous parlons de BDSM : que la soumission permet de lâcher prise.
Ce terme nous le retrouvons également très rapidement lorsque nous nous intéressons au développement personnel.
Alors, y a-t-il un lien entre développement personnel et BDSM ? D’autres termes sont-ils communs aux deux entités ?

Commençons d’abord par une définition du lâcher prise.

Selon le Larousse le lâcher prise est un « moyen de libération psychologique consistant à se détacher du désir de maîtrise ». Dans la vie quotidienne, lâcher prise se traduit par un acte libérateur. Si nous avons l’habitude de nous accrocher à une situation dans laquelle nous sommes mal, qui ne nous rend pas heureux, à rester dans nos émotions négatives telles que la peur, le doute, la colère, ou encore la culpabilité, le lâcher prise permettrait de se libérer en « passant à autre chose », en se détachant de la situation malaisante, ou en « prenant du recul ». Attention, lâcher prise ce n’est pas accepter une situation qui nous empêche d’évoluer, s’en accommoder ou s’y résigner. Lâcher prise ce n’est pas tout accepter.
Lâcher prise c’est accepter que nous avons des limites, les identifier et les respecter. Accepter ses limites n’est pas un acte de faiblesse, cela permet d’apprendre à se connaître et de s’assumer tel que nous sommes dans la plus grande bienveillance.

La définition du Larousse peut directement s’appliquer dans le cadre de la soumission en BDSM. Le fait de se soumettre permet de s’abandonner complètement à quelqu’un d’autre (la personne dominante dans ce cas) et « se détacher du désir de maîtrise ». En se soumettant nous donnons le contrôle de notre être et acceptons de ne plus tout maîtriser. Nous acceptons de connaître nos limites, de les repousser et de se challenger pour sortir de sa zone de confort.

Ce qui nous amène rapidement à un autre grand concept du développement personnel.

Sortir de sa zone de confort.

Reprenons la définition du Larousse concernant la zone de confort :

Zone de confort, ensemble des habitudes, des croyances intégrées, des savoir-faire maîtrisés qui procurent à quelqu’un un sentiment de sécurité : Il faut parfois savoir sortir de sa zone de confort.

Pourquoi sortir de sa zone de confort permet de nous épanouir ? Simplement car c’est le passage obligé pour évoluer, ne pas stagner, et nous avons besoin de projet pour être heureux.

C’est un exercice très difficile car l’on passe obligatoirement par une période de doute, de peur et d’angoisse. Mais lorsqu’on accepte de surmonter tout ça, de ne pas se laisser paralyser nous sortons de notre zone de confort pour voir apparaître la magie. Il faut apprendre à se laisser porter et saisir les opportunités qui se présentent. Tout ceci peut s’appliquer très bien dans votre vie de tous les jours que dans vos pratiques BDSM. Il est même plus facile en BDSM d’apprendre à lâcher prise et à sortir de sa zone de confort si on accepte de s’en remettre à une personne de confiance qui nous veut du bien.

Le plus difficile est de rencontrer la personne qui nous correspond et avec qui « ça match ».

Bdsmsutra : site de rencontre BDSM
Bdsmsutra : site de rencontre BDSM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *