Les jouets indispensables pour bien débuter le BDSM

Tout d’abord, cela va dépendre du type de relation dans laquelle vous vous lancez. Si vous vous sentez plus attiré par le bondage, une relation Domination/soumission, ou Sadomasochiste axée sur la douleur.

Dans tous les cas il y en aura pour tous les budgets, on va même vous donner des astuces DIY pour fouiller dans vos placards et donner une seconde vie à vos objets du quotidien.

Le bondage

Le bondage est un jeu de contrainte qui consiste à immobiliser son partenaire et pour lequel vous aurez impérativement besoin d’accessoires.

Budget zéro

Si vous avez besoin d’accessoire, il ne sera pas nécessaire d’ouvrir votre porte monnaie pour autant. Un tour dans vos placards ou votre garage et vous trouverez forcément de quoi attacher votre partenaire.
Côté placard vous pourrez chercher un foulard, une ceinture, une cravate, pourquoi pas une paire de collant ? Ces accessoires seront utiles pour servir de liens et attacher les mains de votre partenaire.

Côté quincaillerie, cherchez du ruban adhésif ou des cordes. Attention néanmoins à ne pas vous lancer dans du bondage très artistique comme le shibari si vous êtes grand débutant, vous risquerez de blesser votre partenaire. Nous vous conseillons de prendre des cours afin de bien connaître les risques et consignes de sécurité si cette pratique vous attire.

Petit budget

Avec un petit budget, vous pourrez vous procurer des accessoires qui rendront la pratique plus ludique. Surtout si le milieu BDSM vous paraît mystique ou obscur, cela peut vous aider à rendre la pratique mignonne et abordable.
Il y a par exemple des menottes en fourrure de toutes les couleurs, ou des menottes larges qui reprennent les codes du BDSM mais de couleur rose bonbon. Ici nous sommes loin des clichés de la domina en combinaison de latex.

Budget plus conséquent

Il existe des ensembles de barres de contraintes pour immobiliser complètement votre partenaire, ces barres englobent le cou, les poignets et les chevilles. Certaines des plus sophistiquées ont même un godemichet intégré.
Avec d’autres kits, il vous sera aisé d’attacher votre soumis.e au lit ou à une porte.

Domination/soumission

La relation D/s est avant tout une relation cérébrale où le dominant aura l’ascendant sur le soumis. On pourrait penser qu’aucun accessoire n’est nécessaire, mais pourtant, si le soumis désobéit il faudra le punir afin de bien l’éduquer. Certains jouets pourraient donc vous être utile.

Budget zéro

Votre soumis.e vous a désobéi ? Vous n’avez pas d’accessoire avec vous ? Une bonne fessée et on n’en parle plus. La fessée est sans conteste la pratique BDSM la plus répandue, et elle est toujours très efficace.
Si vous ne voulez pas vous salir les mains, un petit tour dans votre cuisine ou votre bibliothèque pour réquisitionner une spatule ou un bottin (quoi que si ça ne laisse pas de marque ce n’est pas marrant). Vous pourrez aussi réutiliser votre ceinture pour asséner quelques coups, ou votre foulard pour bâillonner votre partenaire ou lui bander les yeux. Ce foulard est une bonne entrée en matière vers la privation sensorielle, un incontournable du BDSM.

Petit budget

Martinet, paddle ou cravache sont les premiers accessoires à avoir pour mettre en place un système de punition/récompense. Vous en trouverez à moins de 10 euros, et ces accessoires mettent bien en scène les relations dominant/dominé. Avant même de s’en servir, le fait de brandir le martinet permet d’installer un climat de méfiance et de rétablir l’obéissance.

Budget plus conséquent

Un beau fouet en cuir. Peut être pas le meilleur outil pour débuter, il vaudra mieux faire quelques essais avant de s’en servir, mais cela produira toujours son petit effet.
Une cage. Une grande cage pour enfermer votre soumis s’il n’a pas été sage et qu’il doit réfléchir aux conséquences de ses actes. Cela pourra aussi être utile si vous avez instauré un Pet Play dans vos jeux.

Sadomasochisme

La relation sadomasochiste est basée sur la douleur, le sado fera souffrir le maso. Le maso trouvera son plaisir dans la douleur.

Budget zéro

Pareil, vous pouvez recycler des objets du quotidien en objets de torture. Des pinces à linge s’épingleront très bien sur des tétons ou des testicules.
Les glaçons. Correctement utilisés peuvent être une bonne introduction pour vos jeux SM.
On aurait pu vous parler des aiguilles, mais ce n’est pas tout à fait réservé aux débutants.

Petit budget

Des pinces à tétons. Certaines peuvent être lestées pour augmenter les sensations.
Une bougie de massage, pour s’initier à la douleur tout en douceur. Attention ne prenez pas n’importe quelle bougie, les bougies de massage sont fabriquées pour ne pas causer de brulure.
Des ventouses pour aspirer et faire grossir les tétons.
Une roulette à pointes pour stimuler les zones sensibles du corps.

Budget plus conséquent

Quand vous vous serez un peu familiarisé avec les jeux de douleur, l’électro-stimulation pourra être une option à envisager. Ces accessoires sont destinés à un public averti, mais tout le monde commence bien quelque part. La plupart de ces accessoires ont une molette qui permet de gérer l’intensité. Vous pourrez donc commencer tout en douceur et augmenter au fur et à mesure.

Peu importe le type de jouets que vous choisirez, veillez toujours à respecter les consignes de sécurité. Concernant les jeu d’électro-stimulation, il y a des contrindications. Ces jouets sont entre autres interdits pour les femmes enceintes ou les porteurs de pacemaker. Ne pratiquez pas de séance BDSM si vous êtes sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants. Avant de commencer, entendez-vous sur un mot de sécurité pour arrêter immédiatement en cas de problème.

Pour le reste, faites vous plaisir et faites preuve d’imagination, comme nous l’avons vu dans cet article, les objets du quotidien pourront être détournés pour pimenter vos relations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *