La privation sensorielle

La privation sensorielle consiste à priver le soumis de ses sens : principalement vue et ouïe. Mais cela peut également être étendu au toucher. Le soumis n’a plus aucun contrôle et s’offre complètement à son Maître. Pour cette privation, des accessoires sont utilisés comme un masque, une cagoule, un casque. Le soumis peut être attaché et bâillonné afin de limiter mouvements et gémissements. Cette privation sensorielle décuplera les sensations du soumis. Le Maître quant à lui, trépignera d’impatience à l’idée de surprendre son soumis avec caresses, ou délicieux sévices.

Pourquoi pratiquer la privation sensorielle ?

Le fait de perdre le contrôle augmente généralement le stress et la tension chez le soumis. Le soumis n’a plus conscience du monde qui l’entoure, il est complètement à la merci de son Maître. Il s’interroge sur ce qui va lui arriver. Il ne peut qu’imaginer à quoi vont ressembler ses prochaines minutes mais ne peut rien anticiper. Totalement vulnérable, les positions de Dominateur/soumis sont renforcées. Inutile de vous préciser que pour apprécier la séance, il faut accorder une grande confiance à la personne qui nous domine.

Imaginez vous :

Dans le noir, privé de tous repères, perdu entre excitation et angoisse, c’est le moment de commencer les réjouissances.

Vous êtes là, complètement offert, vulnérable et en confiance. Que va-t-il vous arriver ? Va-t-on vous pénétrer sauvagement ? Vous fouetter ? Votre dominateur est-il nu prêt à vous prendre ? Va-t-il se servir uniquement d’accessoire ? Vous électro-stimuler ?

Le stress est à son comble, l’excitation aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *