Forniphilie

Souvent dans nos expressions nous entendons parler de femmes ou d’hommes objets, pour définir une personne qui serait traitée comme une chose ou un objet de désir. Ici l’expression est à prendre au pied de la lettre. En effet, la forniphilie désigne : une forme particulière d’objectification lors de rapports sexuels, où le corps est considéré comme un objet, tel qu’une machine, une chaise, une table, etc… L’individu concerné sera physiquement restreint, ne pourra pas bouger ou parler. (Définition l’Internaute.com) D’ailleurs, une chaise ne parle pas et ne bouge pas seule.

Dans la pratique BDSM, le soumis aura donc le rôle de meuble humain, sera contraint, et souvent bâillonnée. Les dominants, s’ils décident de faire de leur soumis une table basse s’en serviront comme si c’était un vrai meuble. Ils poseront leur plateau, verres, assiettes, cendrier ou accessoires fétiches sur le soumis. Peut-être que le meuble ne sera qu’un élément de décoration et ne sera pas utilisé. Le soumis devra donc mettre de côté son humanité le temps d’un instant, faire le vide afin d’accepter sa nouvelle condition. Un vrai travail mental, surtout si vous êtes un hyperactif et que vous devez tenir votre rôle toute une soirée. Si vous êtes utilisé comme un pur objet de décoration, ou que vous êtes tellement dans votre rôle que vous en êtes oublié, vous pouvez mettre ce temps à profit afin de méditer. C’est en tous cas ce que nous explique Franck dans cet article : https://www.parisderriere.fr/2016/11/se-transformer-en-meuble-forniphilie/

La forniphilie peut être utilisée comme méthode d’humiliation, lors d’une soirée entre amis par exemple. Ou comme une punition. Cette punition sera très efficace, surtout si le soumis a un tempérament plutôt actif et ne supporte pas rester immobile. Pour sévir un peu plus, il suffit de bander les yeux du soumis, ou d’y ajouter une autre privation sensorielle. De cette façon il ne verra plus ce qui se passe autour de lui et n’aura plus aucune distraction. Il sera seul face à sa condition d’objet.

Le soumis peut également servir de repose pied. On parle alors de footstool fetish ou de footrest. Le soumis sera littéralement aux pieds de son Maître ou de sa Maîtresse. La Maîtresse pourra alors utiliser le repose pied pour se vernir les ongles, ou simplement étendre confortablement ses jambes pendant qu’elle lit un bouquin, regarde la télévision ou pour pratiquer une toute autre activité.

Peut-être avez-vous déjà eu des envies forniphiles sans le savoir. Quand vous utilisez votre partenaire comme coussin par exemple en posant votre tête sur son ventre, ses cuisses, ses seins. Et entre nous, qui n’a jamais rêvé de devenir « la chaise sur laquelle elle s’assoit » ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires sur “Forniphilie

  1. Bonjour, J’ai lut votre critique avec énormement d’attention, c’était très passionnant et pédagogique. Merci, je visterai régulièrement votre site pour y trouver de l’inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *