Le Candaulisme

Le candaulisme pourrait être qualifié d’une pratique à mi chemin entre l’échangisme et le voyeurisme. Certains parlent « d’infidélité consentie ». Mais si l’échangisme consiste en l’échange de partenaires entre deux couples, le candaulisme n’a rien à voir là dedans. Il s’agit plutôt de partager son ou sa partenaire avec une tierce personne.

Le candaulisme consiste en effet à laisser (voire à inciter) son/sa partenaire avoir des relations sexuelles avec quelqu’un d’autre sans y participer. Le candauliste pourra assister, regarder et être stimulé par ces ébats mais sans y prendre part.

Le candaulisme peut également être « passif ». C’est à dire que le candauliste sera au courant que son/sa partenaire a un rendez-vous coquin avec son amant/sa maîtresse, mais il ne l’accompagnera pas. Il connaîtra l’heure et le lieu, verra son/sa partenaire s’apprêter pour le rendez-vous, mais ne saura pas ce qui s’y passe en temps réel. Durant l’absence du partenaire, le candauliste laissera libre court à son imagination et ses fantasmes. Il lui faudra attendre le retour dudit partenaire avant de connaître les détails de cette rencontre.

Le fait d’imaginer ou de voir son/sa partenaire dans les bras d’un(e) autre est une grande source d’excitation pour le candauliste. Car pour être excité, le candauliste a besoin d’avoir un lien affectif avec la personne qu’il va regarder pratiquer le coït. Généralement son/sa partenaire exclusive.

Le candauliste est donc consentant ET demandeur. Comme dans toutes pratiques sexuelles, les deux partenaires doivent être consentants. Cela nécessite donc une grande complicité au sein du couple. Il faut pouvoir se sentir libre de communiquer fréquemment et d’avouer ses fantasmes les plus fous avant de franchir cette étape. Cela ne veut pas dire que le couple va mal ou que l’on ne désire plus sa moitié. Au contraire. Imaginez la confiance et la complicité qu’il faut avoir pour choisir l’amant de votre femme ou la maîtresse de votre mari sans mettre votre couple en danger.

Il ne s’agit donc ici ni d’adultère, ni de voyeurisme, ni de solution pour palier à un éventuel problème de couple, mais d’un réel fantasme.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Le Candaulisme

  1. Mon mari est candauliste, il adore me choisir des amants puis me regarder baiser avec eux. C’est un plaisir partagé, j’aime aussi lui montrer quelle cochonne je suis! Par contre il est toujours présent, il aime voir ou entendre en se plaçant dans la pièce d’à côté par exemple. Et oui je confirme qu’il s’agit bien là d’un fantasme, en aucun cas cela ne vient combler un manque. Au contraire, après je me donne toute à lui et nos rapports sont très intenses et passionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *