Interview de Jade Perlatish pour son ouvrage « Femmes dominatrices pour hommes soumis »

Jade Perlatish femmes dominatrices pour hommes soumis

Jade Perlatish n’en est pas à son premier livre. Celle qui avait l’habitude d’écrire (ou de transcrire) des aventures érotiques nous fait le plaisir de sortir un nouvel ouvrage entièrement dédié à la domination féminine. C’est donc avec joie que nous avons échangé avec elle et que nous vous présentons « Femmes dominatrices pour hommes soumis » disponible sur Amazon.

Bonjour Jade, parlez-nous de vous :

J’exerce une activité professionnelle qui me vaut une certaine notoriété.
C’est pour cette raison que je prends soin de garder un strict anonymat.
Je suis âgée de… Bon, disons que je suis dans la quarantaine…
J’hésite à vous donner ces détails, mais bon : je suis plutôt grande, mince, sportive.
Ma modestie m’empêche de vous dire qu’on me trouve séduisante !

Qu’aimez-vous dans l’érotisme ?

L’échange. Le jeu. L’imagination. La surprise. J’aime prendre le temps.
Les vêtements (Aubade, hum !), les parfums, les bougies (pas seulement pour l’éclairage…), les bains à deux, les massages… Une petite dose d’exhibitionnisme ou de voyeurisme.
Parfois un peu de soumission ou de domination.

Qu’est-ce qui vous a conduit à écrire sur le sadomasochisme ?

Chacun de mes premiers livres (Soft, Soft 2 et Soft 3) ne contenait qu’un chapitre à connotation SM. Mais je dois reconnaître que la domination et la soumission sont deux thèmes qui m’excitent. Et pas seulement au niveau de l’écriture…
J’ai vendu sur Amazon ces livres et également chaque chapitre séparément. J’ai constaté que ceux qui mettaient en scène des femmes dominatrices avaient le plus de succès. D’où l’idée d’écrire un livre entièrement dédié à ce sujet.
J’aborde ce thème sous l’angle de la domination consensuelle, érotique, plutôt soft (ce qui n’exclut pas qu’il puisse arriver qu’un peu de sang mette en valeur de jolies fesses), cas échéant scénarisée.
Il est instructif de taper sur google le mot « dominatrix ». Vous aurez quelque chose comme 59’600’000 réponses ! Intéressant, non ?

Parmi les 6 chapitres inédits, quel est votre coup de cœur ?

Je placerais à égalité « stagiaire chez une avocate dominatrice » et « Offert en cadeau d’anniversaire ».
J’aime bien, dans le premier, la scène où le stagiaire fait languir Carina, malgré les ordres de celle-ci, en lui prodiguant un très lent cunni, sachant qu’il va être puni pour cela.
Cela crée un renversement de pouvoir temporaire que je trouve assez excitant.
Quant au cadeau d’anniversaire, je trouve l’idée originale et la personnalité du jeune homme soumis assez attachante. Si l’on peut dire…
Et je dois avouer que j’aimerais assez participer, voire organiser une soirée de ce genre !

Quels sont vos livres préférés ?

J’adore lire.
Mes goûts sont très éclectiques.
Dans le domaine érotique, j’ai bien aimé, comme toutes les femmes (et beaucoup d’hommes) « Cinquante nuances de Grey ». J’y reviendrai ci-après.
« Cérémonies de Femmes » de Jeanne de Berg est une pure merveille, tant au niveau de l’écriture que du raffinement érotique. Un peu plus hard que les Nuances…
Je lis souvent des thrillers, notamment ceux écrits par Jean-Christophe Grangé. Quel suspense ! Quel art de dépeindre des ambiances. Rien de mieux pour se soustraire au quotidien.
L’année passée j’ai bien aimé « La Liste » (Giacobino et Poncet), pour son sujet original, ses personnages, son ton tellement décalé et son érotisme assez hot !
Dans les classiques, je viens de relire « Les Grandes Familles » de Maurice Druon. Ce livre, écrit en 1948, garde un côté actuel assez incroyable. Cela m’a donné envie de relire la suite de la trilogie « La Chute des Corps » et « Rendez-vous en Enfer ».
Actuellement je lis avec un grand intérêt « Qu’est-ce qu’un chef ?» du général de Villiers. J’ai l’impression que ma façon de manager mon équipe recevrait certainement son approbation !

Comment vous définiriez-vous en tant qu’auteur ?

Comme vous l’avez compris, l’écriture est un hobby.
Prise dans une activité professionnelle souvent (très) intense, elle me permet d’oublier mes soucis et m’échapper vers un monde… excitant.
Et j’ai toujours aimé fantasmer.
Certains chapitres de mes livres relèvent d’expériences personnelles. Lesquels ? Allez, je vous en cite un « Je veux ce mec », dans Soft 3. Comme quoi toute jeune j’étais déjà assez délurée…

Quel a été le processus de rédaction ?

J’ai la chance d’avoir quelques amies qui aiment beaucoup parler de leurs aventures sexuelles. De leurs « plans cul », comme elles disent… Certaines sont même intarissables ! Quelques amis, aussi, mais plus rarement.
Ce sont ces récits qui ont inspiré mes livres « Soft ». Comme je l’ai dit, mes expériences personnelles sont également à la base de certains chapitres.
Pour les aventures SM, au début, cela a été un peu plus difficile. Autant l’homosexualité est acceptée autant le sadomasochisme reste quelque chose que l’on cache. Les films et les séries le prouvent (il n’y a guère que la série « Billions » qui mette en scène des relations domination / soumission entre des personnages principaux).
Mais, peu à peu, les ami(e)s d’ami(e)s ont été assez excités d’apporter leur contribution.
Je dois avouer que c’était assez excitant de découvrir ces penchants chez certaines personnes que je n’imaginais pas du tout avoir ces pratiques. Et de découvrir que ces personnes étaient finalement assez nombreuses.

Un dernier mot sur votre dernier ouvrage « Femme dominatrices pour hommes soumis » ?

Je reviens sur le livre « Cinquante nuances de Grey ».
Un article a paru dans le Figaro le 27 mars 2018 intitulé « Chez Décathlon, le désir de cravaches grandit avec Cinquante nuances plus sombres »

… le groupe spécialisé dans les articles de sport s’est amusé à comparer ses chiffres de ventes avec la date de sortie des longs-métrages. Résultat : Cinquante nuances plus sombres, le second volet de la trilogie, sorti en 2017, aurait propulsé les ventes de cravaches de l’enseigne…

Je trouve magnifique qu’un film ait pu conduire des femmes et des hommes à de nouvelles expériences (femmes soumises).
Mon plus grand souhait serait que mon livre en fasse de même (hommes soumis).
Je suis certaines que beaucoup de femmes trouveraient du plaisir à dominer (soft ou moins soft) leurs mecs, dont certains n’attendent que cela.
Je compte pas mal de personnes, dans mes relations, qui apprécient ces pratiques.

 

Merci Jade d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, nous espérons que votre livre aura autant d’impact que la trilogie 50 Nuances

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *