Le BDSM dans le monde

J’ai effectué quelques recherches pour savoir quel pays était le plus « sadomaso » ou accro au BDSM, et je dois l’avouer, j’ai eu parfois quelques surprises. Parfois non.
Pour le sujet « Sadomasochisme » voici le classement :

  1. Japon. Nous leur devons le Shibari, et personnellement je leur en serai toujours reconnaissante pour ça ^^. On les retrouve également à la tête du classement pour le sujet « Bondage japonais », sans surprise. Et une nouvelle fois en numéro un pour le sujet « humiliation érotique ».
  2. La Chine. Si un jour vous y allez, vous pourrez faire un petit détour par le restaurant Ke’er situé à Pékin. Un restaurant sado maso où il est possible de fouetter les serveurs. Si quelqu’un a déjà pu le tester, j’aimerai avoir vos retours d’expérience 🙂
  3. Taïwan
  4. Hong Kong
  5. Thaïlande. Une petit peu paradoxal puisque la pornographie est illégale là bas. Nous n’avons même pas le droit d’entrer sur le territoire avec notre matériel (objet, littérature, DVD) à caractère pornographique. Le pays pourtant malheureusement réputé pour son « tourisme sexuel ».

Concernant le sujet « BDSM » voici le classement, très différent du précédent. J’ai été un peu surprise du résultat, surtout du numéro 4 :

  1. Russie. Mick, un designer russe fabrique des accessoires BDSM sur mesure pour tout le monde. Même pour les poupées Barbie. De quoi s’initier dés le plus jeune âge. Jetez un œil à sa page Etsy, ça vaut le détour : https://www.etsy.com/fr/shop/BdsmFan/items
  2. Ukraine. L’Ukraine aussi a son bar SM, le Masoch Café à L’viv, mais contrairement à celui de Pékin, c’est les serveurs qui ont le fouet ! On vous met au défi de boire votre verre ou de déguster votre plat complètement enchaîné. C’est aussi une bonne méthode pour limiter les risques de « restau basket »
  3. Biélorussie
  4. Myanmar (Birmanie). C’est celui-ci qui m’a le plus surprise. J’ai effectué quelques recherches pour en savoir plus malheureusement je n’ai rien trouvé de bien concluant. Si quelqu’un veut bien nous éclairer sur le sujet je suis preneuse.
  5. Allemagne. Il suffit d’une simple recherche sur Google pour s’apercevoir que ce ne sont pas les clubs BDSM qui manquent à Berlin. Soirée SM, sous le signe du cuir et du latex au rendez-vous. Il y a même une rue où l’ont peut acheter tous nos accessoires fétiches avant de se rendre à la soirée.

Pour le sujet « Fétichisme sexuel » voici le classement :

  1. Sainte-Hélène. On ne sait pas si les habitants de cette île de 122 km carrés sont réellement fétichistes ou fans de Selena Gomez qui a sorti sa chanson « fetish » en 2017, mais une chose est sûre, c’est qu’avec à peine plus de 4000 habitants, cela ne doit pas être facile de faire de nouvelles rencontres fétichistes.
  2. Liban. Si vous désirez des accessoires SM ou fétichistes, vous pourrez toujours vous adresser à Assad Awad. Assad Awad est un créateur de tenues et accessoires hors norme d’origine libanaise. Il a notamment habillé les grandes Madonna et Lady Gaga. Mais il peut tout à fait fabriquer des godes à fixer sur un sac à dos ou autres curiosités en fonctions des demandes de ses clients.
  3. Corée du Sud. Peut-être que vous connaissez le peintre coréen HoRyon Lee réputé pour ses peintures fétichistes, en mouvement, qui frôlent le voyeurisme. Nous en retrouvons une sur la couverture du roman « Aleph Zéro » de Jérôme Ferrari. Nous vous invitons à visiter son site, car ça vaut le coup d’œil http://www.horyonlee.com/work
    Voici une de ses peintures (à l’huile !) pour vous donner un avant goût

    Peinture de HoRyon Lee
    Peinture de HoRyon Lee
  4. Allemagne. On ne vous présente plus Berlin. Mais on vous donne quand même une dernière anecdote pour la route. En 2009, à Seigen, un fétichiste des talons aiguilles a été arrêté car il attaquait les femmes en pleine rue pour leur piquer leurs chaussures…
  5. Suisse. Lors de la Gay Pride de Fribourg de 2016, la Suisse a élu son premier Mister Puppy. L’occasion de sortir ses accessoires fétiches du placard et de jouer à son Pet Play préféré.

Enfin le dernier sujet de notre recherche, « objectification sexuelle » plus connu sous forniphilie. Nos amis les latinos monopolisent le podium avec le classement suivant :

  1. Bolivie
  2. Uruguay
  3. Honduras
  4. Argentine
  5. Paraguay

Si vous passez par l’Amérique du sud, et que vous voulez jouer à « Monsieur meuble », il semblerait que là bas ils utilisent un verbe pour parler de forniphilie. Ce verbe est « cosificar » que l’on pourrait traduire par « chosifier » (j’ai pris espagnol LV2, ne me remerciez pas).

Et pour finir, si vous voulez vraiment faire un tour du monde BDSM et explorer les plus beaux donjons du monde, vous trouverez peut-être votre bonheur sur KinkBnB.
Le AirBnB BDSM. Le BDSM partout, tout le temps.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *