8 mars, journée internationale (des droits) des femmes.

Messieurs,

Aujourd’hui est une journée en l’honneur de la femme, l’occasion pour vous d’être plus dévoué que jamais envers votre Maîtresse dominatrice ou d’épargner les 50 coups de fouets bien mérités à votre soumise. Et si nous placions cette journée sous le signe de la gynarchie ? Où TOUTES les femmes auraient le pouvoir ? Oui même les soumises (je sens que ça ne va pas plaire à tout le monde).

Chères soumises,

Aimeriez-vous inverser les rôles le temps d’une journée ? Les souminatrices auront peut-être moins de mal que les autres.

Le site dédié à cette journée : 8mars.info propose un programme dans la rubrique « que faire ». J’ai décidé de le reprendre ici, mais à ma sauce.

Alors si vous êtes en panne d’inspiration voici de quoi vous aider à « célébrer » cette journée :

  • Faites grève : et dites non à votre dominateur (si vous n’avez pas trop peur de la punition qu’il vous infligera le 9 mars)
  • N’offrez pas de fleurs : sinon on vous fouettera avec. Côté épines. J’avais besoin de préciser ?
  • Bloguez, tweetez : qui aura su infliger le meilleur châtiment à son soumis ?
  • Exigez l’égalité salariale : faites de votre homme soumis ou dominateur un money-slave, piquez lui son salaire et ses primes.
  • Portez votre pussy hat « les bonnets roses de chatte » : bon, perso je le prendrai noir, en cuir ou en latex mais je garde l’idée pour un pet-play.
  • Boudez les marques sexistes : allez dans des « magasins de bonhommes » (type quincaillerie) pour acheter cordes et ruban adhésif afin d’attacher votre homme.
  • Prenez congé : Si vous voulez, mais ce serait dommage de ne pas profiter de ce programme.
  • Épinglez les machos : allez hop, tous dans une cage de chasteté.
  • Faites un don aux associations : avec le salaire de votre money-slave.
  • Organisez un repas entre femmes : et que les soumis tiennent bien leur rôle de meuble humain toute la soirée. Ça ne leur fera pas de mal de méditer un peu.

Trêve de plaisanterie, ce qui est bien dans le BDSM c’est que la femme est libre de choisir sa soumission ou d’exercer sa domination. Comme le dit si bien Eva Delambre « La soumission dans le BDSM […] C’est un choix et une liberté. […] La notion de consentement fait toute la différence. Il est faux de croire qu’une soumise est faible et influençable.»

L’article en entier :
https://fr.linkedin.com/pulse/la-soumission-bdsm-et-les-droits-de-femme-eva-delambre

Que les soumises en BDSM se soumettent et jouissent pleinement de cette liberté. Que les dominatrices fassent ce qu’elles font de mieux, dominer. Que les hommes continuent de respecter les femmes.

« Je lève mon verre au beau sexe des deux Hémisphères.
– Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe. »
Charles, marquis de la Vieuville

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *